Tweeter

Mieux connaître les historiens familiaux

 

 

 

 

 

Philippe Chapelin
Généalogiste

7, rue Molière
42100 Saint-Etienne
04.77.41.53.58


 

 


La formation du généalogiste

 

Il est souhaitable que le généalogiste familial reçoive une formation à la recherche historique à l'Université et acquiert une formation pratique spécifique qui ne peut s'obtenir que dans l'Etude d'un généalogiste. Il n'existe en effet aucune filière universitaire spécialisée compte tenu de l'étroitesse de ce secteur professionnel qui ne concerne que quelques dizaines de personnes en France, dont une majorité n'exerce qu'à temps partiel.

Néanmoins, les généalogistes familiaux pouvant se prévaloir de cette double formation sont très peu nombreux. A l'inverse, certains Cabinets qui prétendent cumuler des activités de généalogie familiale, successorale, de "formation", d'"investigations privées" et de tourisme !

 

Les spécificités de l'historien de la famille

 

Contrairement au généalogiste successoral, le généalogiste familial ne peut intervenir sans l'avance de provisions de la part de son client. A ce titre, son travail s'identifie à une prestation de services rendue à la demande des intéressés ou de leurs descendants.

Ainsi, les honoraires peuvent être de deux natures :

* les forfaits

Le généalogiste présente à l'intéressé un devis forfaitaire dans lequel il aura calculé au préalable, compte tenu de son expérience et de ses barèmes, le montant final de la recherche envisagée. Ce montant peut être ajusté, après accord du client, si des frais supplémentaires significatifs sont indispensables à la réalisation complète du dossier.

* La tarification horaire ou journalière

Ce système de tarification est proposé lorsqu'il n'est pas possible de déterminer a priori l'issue des recherches. En effet, pour une recherche généalogique traditionnelle, il est relativement aisé pour le généalogiste de fournir des prévisions, du fait de son expérience ainsi que des informations qu'il aura recueillies au préalable (en France, l'état-civil et les registres paroissiaux sont en général très bien conservés depuis le XVIIe siècle). En revanche, la durée et l'importance de certaines recherches d'ordre historique sont tributaires des conditions locales, la qualité et la richesse des informations pouvant varier énormément d'un dépôt d'archives à l'autre et d'un fonds à l'autre.

Cette imprévisibilité est aussi la caractéristique essentielle de toute recherche.

La tarification journalière sera préférée à la tarification horaire lorsque la recherche doit mobiliser le généalogiste pendant au moins une journée, quelle que soit son issue.

Ph. Chapelin

A noter que la tarification "à l'acte trouvé" est illégale et interdite par la plupart des organisations professionnelles.